Thérapie manuelle des Trigger Points

Les douleurs et les troubles fonctionnels du système moteur peuvent avoir différentes causes. La musculature en tant que cause primaire de douleurs et de restrictions fonctionnelles a été longtemps négligée.

 

Au cours des décennies passées, ce sont surtout Madame Dr. Janet Travell et le Professeur Dr. David Simons des USA qui ont centré leurs travaux scientifiques sur la musculature : la musculature a une grande influence sur les troubles du système moteur et elle peut directement occasionner des états algiques tant aigus que chroniques. Travell et Simons montrent qu’en tant que facteur dominant de la maladie, les "trigger points myofasciaux" qu’ils ont décrits sont très souvent responsables de douleurs et de restrictions fonctionnelles dans le systèmemusculosquelettique.

 

Dans un muscle, la surcharge ou la surextension traumatique entraînent souvent le développement de zones caractérisées par une hypoxie. En raison du manque d’oxygénation, les filaments d’actine et myosine ne peuvent plus se détacher les uns des autres (complexe de rigidité) dans ces régions. Ces zones musculaires atteintes sont palpables (trigger points): l’activation par pression engendre une douleur qui est souvent transmise à d’autres régions du corps (douleur référée). Mais les trigger points peuvent non seulement entraîner des douleurs, mais également des paresthésies, des faiblesses musculaires sans atrophie primaire, des restrictions motrices, des troubles proprioceptifs avec dysfonctionnement de la coordination et réactions végétatives autonomes.

 

La somme des symptômes déclenchés par des trigger points actifs isolés est appelée "syndrome 

algique myofascial".

 

Le traitement ciblé des trigger points permet généralement de faire disparaître cette pathologie, et

ce également après une longue période.